Paraguay, printemps 1999.
Village de Tobati (4000 ha.), près de Asuncion.

J'ai vécu en pleine campagne paraguayenne au rythme de l'artisanne Virginia Yegros Del Solis. J'ai visité et travaillé en atelier avec Victoria Esquivel et Rosa Britez, toutes des artisanes traditionnelles.

Ce voyage d'un mois m'a permis de vivre dans l'intimité de femmes potières de génération en génération dans le village de Tobati.

J'ai pu observer et participer à la vie de tous les jours de ce femmes artisanes d'origine guaranis.

Une bourse du Conseil Beauportois de la Culture a rendu possible ce stage.

J'arrive à la résidence de Virginia Yegros de Solis à Communidad 21 sw Julio
en pleine campagne à 5 kilomètres du Village Tobati.
 
En pleine campagne paraguayenne ou habite une grand-maman, potière traditionnelle et son époux.
Les poules se promènent dans l'atelier, le petit cochon qui a peur des orages
et les petites filles qui demeurent tout près viennent me voir toute souriante.
 
Victoria Esquivel, potière COLONIA 21 de Julio TOBATI, Paraguay.
 
Victoria Esquivel prépare l'argile qu'elle utilisera pour façonner ses oeuvres.
 
Oeuvre anthropomorphique d'influence Guarani.
Artiste : Virginia Yegros de Solis
Communidad 21 de Julio, Tobati
 
Objets de poteries anciennes au musée Del Barro à Asuncion.
 
Objets de poteries anciennes au musée Del Barro à Asuncion.
 
Objets de poteries anciennes au musée Del Barro à Asuncion.
 
Virginia Yegros de Slolis, potière réputée ayant des oeuvres au musée Del Barro de Asuncion.
Dans sa famille on apprend la poterie de génération en génération.
 
Victoria Esquivel, enseignante à l'école de céramique de Tobati, Paraguay, 1999.
 
Tobati 4,000 habitants. Les filettes et jeunes filles apprennent de leurs mères et de leurs grand-mères, l'art de la céramique, tel que transmis aux femmes dans la tradition guaranie. Faire de la poterie c'est une façon de s'amuser, c'est aussi une façon de vivre.